2018-2019

Expérimentons les maths !

par Aurélien Alvarez
Maître de conférences à l'Université d’Orléans

Mercredi 06 mars à 14h00

Cet exposé illustrera comment l’on comprend mieux certains objets
mathématiques lorsque l’on est amené à les construire soi-même d’une
manière ou d’une autre, ou combien il est formateur d’effectuer ses propres
mesures avant d’aborder un traitement mathématique de ces données.
Nous montrerons un exemple concret d’interaction entre mathématiques,
informatique, électronique et technologie.

Vers l'utilisation d'un assistant de preuve en classe ?

Par Julien Narboux

Maître de conférences
UFR de mathématique et informatique
Membre de l’Équipe Informatique Géométrique et Graphique (IGG) - iCube
Université de Strasbourg

Mercredi 12 décembre 2018

A l’heure actuelle les logiciels populaires utilisés en classe ne traitent pas de l’activité
phare des mathématiques : la démonstration. Pourtant il existe des logiciels pour
construire des démonstrations : les assistants de preuve.

On évoquera les questions suivantes:
- Qu’est-ce qu’un assistant de preuve ?
- Quelle est la différence entre une preuve informelle et formelle ?
- Peut-on produire des preuves formelles ?
- Pourquoi utiliser un assistant de preuve en classe ?

Diffusion des résultats de recherche en didactique des mathématiques dans l’enseignement supérieur. Un défi à relever.

par Viviane Durand-Guerrier

Professeur des universités, UMR IMAG, Université de Montpellier

Conférence organisée à l'IREM de Strasbourg dans le cadre des Séminaires du Grand-Est 2018 :
"Enseigner les mathématiques à l'Université"

Mercredi 14 novembre 2018

Les travaux de recherche en Didactique des mathématiques enseignées dans le supérieur et à la transition Secondaire/Supérieur ont été présents en France dès l’émergence de la didactique comme champ autonome de recherche dans les années 1970, en articulation étroite avec le développement des IREMs.

Ces travaux nécessitent pour la plupart des collaborations avec des mathématiciens spécialistes du domaine étudié ; ils sont parfois conduits par des enseignants-chercheurs s’étant reconvertis à ce nouveau champ de recherche. Cette situation devrait a priori favoriser la diffusion des résultats de ces travaux auprès des mathématiciens, mais l’expérience montre que ce n’est pas si simple.

Or à l’heure où l’institution préconise la formation des futurs enseignants-chercheurs, il paraît nécessaire d’inclure dans ces formations les dimensions didactiques qui mettent au cœur de la formation les questions liées à la discipline elle-même, et pas seulement les aspects relevant de la pédagogie universitaire, qui sont certes pertinents mais insuffisants pour nourrir les évolutions nécessaires.

Je proposerai brièvement dans cet exposé un rapide état des lieux des différentes niches et actions permettant ce travail d’interface au niveau local, national et international, et je donnerai quelques exemples de mises en œuvre effectives. Je pointerai également ce qui fait obstacle à une diffusion plus large de ces résultats et mettrai en discussion quelques pistes pour y remédier.

Vous pouvez visionner cette conférence via ce lien : www.canalc2.tv/video/15240

Les mathématiques de l’origami

par Jean-Paul DELAHAYE

Professeur émérite, Université de Lille 1
Centre de recherche en informatique, signal et automatique de Lille

Mercredi 07 novembre 2018 à 14h30

La géométrie du pliage est une science aussi riche et intéressante que la géométrie des constructions à la règle et au compas avec laquelle d'ailleurs elle entretient d'intéressants rapports. Il est remarquable qu'elle la dépasse puisque, par pliages, il est possible d’obtenir la racine cubique de 2 qui est hors de la portée de la règle et du compas. Bien d’autres résultats ont été récemment établis sur ces jolies et réjouissantes questions, qui sont de mieux en mieux comprises.