Décès de François Pluvinage

L’IREM de Strasbourg  a l’immense regret de vous faire part du décès de François Pluvinage le lundi 23 mars en soirée. François luttait depuis quelques mois contre une maladie qui a ruiné ses défenses immunitaires. Le coronavirus l’a emporté.

Restera le souvenir d’un homme merveilleux et d’un infatigable chercheur, promoteur et défenseur d’idées fécondes. Seule la maladie est parvenue à interrompre ses travaux.

À l’IREM de Strasbourg, Il a été un membre actif depuis sa création. Il avait occupé la fonction de Directeur de 1980-84 puis en 1991.

Depuis, il participait régulièrement aux réunions du bureau de l’IREM. Ses avis et conseils étaient appréciés. Il continuait inlassablement à œuvrer au comité de rédaction des Annales de Didactique et de Sciences cognitives. 

François Pluvinage a dirigé plusieurs thèses, en didactique des mathématiques, jusqu’à tout récemment il s'était engagé avec passion avec les groupes Irem de Strasbourg, en particulier avec le groupe « Apprentissages en Algèbre au collège » souvent en correspondance depuis Mexico, et nous attendions tous avec impatience sa présence après Noël. Mais hélas la maladie en a décidé autrement.

François n'était pas seulement un chercheur passionné, il était aussi un personnage et pour nombre d'entre nous un ami très cher. Sa voix reconnaissable entre mille qui portait loin et fort savait réveiller de sa torpeur l'assemblée la plus assoupie et la tenir en haleine .  Ses immenses yeux bleus avaient gardé cette expression émerveillée propre aux enfants et exprimaient une curiosité inextinguible et bienveillante à l'égard de tout et de tous.

Sa pensée,  sa parole, sa présence vont cruellement nous manquer.

L’IREM de Strasbourg  présente à Geneviève, son épouse, et à toute sa famille ses sincères condoléances.