Si vous ne voyez pas correctement ce message, visualisez-le sur votre navigateur


Lettre d'information N°3 Novembre 2018

Édito
Le mot du directeur

Nous voici quelques semaines après la rentrée 2018-2019. Cette année universitaire est la première de la nouvelle accréditation quinquennale de nos diplômes. Les maquettes ont été adaptées à la diversité des profils des étudiants et de nouveaux parcours d’études ont été identifiés en licence et en master. Ces évolutions visent à maintenir et améliorer les taux d'insertion professionnelle ou de poursuite d’études de nos diplômés ; ces taux étant les indicateurs les plus significatifs de la réussite de nos étudiants. De plus, cette année l’admission en première année s’est faite avec l’aide d’une nouvelle plateforme. Malgré la concomitance de ces changements importants nous constatons une progression des effectifs des étudiants inscrits dans nos diplômes. Cette belle réussite est le fruit de l’investissement et du travail collectif des équipes administratives et pédagogiques de notre composante.

Vincent Blanloeil
Directeur de l'UFR de mathématique et d'informatique

Recherche
Labex Irmia - Journée des licences

L’année universitaire 2017/2018 s’est achevée par la journée des licences co-organisée par Nalini Anantharaman, Directrice du labex IRMIA, Sandrine Alberelli, Responsable administrative à l’UFR et par les amicales étudiantes AIUS et ADEM ; beaucoup d’activités au programme en ce lundi 4 juin.

Cette journée a commencé par des exposés scientifiques de Bruno Weber, Moreno Andreatta et Dominique Bechmann, elle s’est poursuivie par un barbecue à midi et par des jeux de toutes sortes (jeu de piste, jeux de société, match de foot, pétanque) durant toute l’après-midi ; le tout a été agrémenté par un petit concert de musique dans le patio.  La journée s’est achevée dans le Grand amphithéâtre Frenkel, par un spectacle animée par la compagnie « L’île logique, théâtre et clowns de sciences fondamentales ». Dans une ambiance loufoque et sur un fond d’épistémologie, les clowns de l’île logique, M. Pile et M. Face, traversent les univers mathématiques de Galois et de Poincaré…sans oublier l’atelier d’écriture avec les étudiants et les comédiens Cédric et David autour « des tables des vérités » qui a débouché sur l’histoire du soldat qui ne sait pas distinguer une poêle d’une casserole !

Entreprise
Forums étudiants-entreprises

Chaque année, l'UFR de mathématique et d'informatique organise des forums étudiants-entreprises en collaboration avec les étudiants de l'Amicale des Informaticiens de l'Université de Strasbourg (AIUS) pour la totalité des filières en informatique, et du directeur de la formation actuariat pour le DUAS - Diplôme Universitaire des Actuaires de Strasbourg.

Les forums qui se sont tenus respectivement les  5 avril et 7 février dernier, ont regroupé au total une quarantaine d'entreprises. Ces professionnels des domaines de la banque, de l'assurance, du conseil en assurance et de l'informatique ont eu la possibilité de tenir un stand et de participer à des tables rondes sur différentes thématiques dont celle des ressources humaines.
Ces rendez-vous incontournables permettent aux entreprises et aux étudiants de se rencontrer lors de minis-entretiens, d'échanger au sujet des perspectives de carrière, de leurs formations, des offres d'alternance, de stage ou d'emploi. C'est le moment idéal pour recevoir et transmettre des CV mais aussi de prendre contact et d’agrandir son réseau professionnel.
Espace Avenir tenait également un stand pour conseiller les étudiants lors de leurs prises de contacts avec le milieu professionnel.
Dans la continuité de ces deux forums, l'UFR de mathématique et d'informatique a tenu un stand apprentissage lors du forum alternance organisé par l'Université de Strasbourg le 19 avril dernier.

Événement
85 diplômés du master d’informatique

La cérémonie de remise de diplômes de la promotion 2017 des étudiants de Master 2 Informatique s’est tenue le vendredi 15 juin dans la prestigieuse salle Pasteur du Palais universitaire.

Soixante-dix diplômés ont répondu présents à l’invitation du département d’informatique, et se sont vus remettre, par Monsieur Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg, et les responsables de filières, le diplôme et une écharpe symbolisant leur réussite.
Ce master compte 4 spécialités et vise à former des informaticiens spécialisés en imagerie 3D, réseaux informatiques, systèmes embarqués, ingénierie des logiciels et des connaissances et en gestion de projets.
Nous félicitons encore chaleureusement tous les diplômés et en particulier les majors de promotion qui se sont vus remettre un prix par le président de l'université.
Cette cérémonie est aussi l’occasion de retrouver nos anciens diplômés (y compris ceux du DESS et du DEA Informatique). M. Serge Ritzenthaler, diplômé 25 ans plus tôt, a ainsi prononcé le discours de clôture de la cérémonie, donnant un avant-goût de la grande rencontre de la promotion 1993 en mai prochain pour l'anniversaire de leur diplôme.

Portrait
Retour d'expérience d'une étudiante

C’était un honneur pour moi d’étudier à l’université de Strasbourg dont la qualité de l’enseignement et de la recherche est reconnue en France et à l’international.
Je me suis réorientée, après un Master 2 au département d’Anglais de l’université de Strasbourg, vers une licence en informatique à l’UFR de mathématique  et d’informatique. Cette formation m’a permis d’acquérir des bases solides en mathématiques et en informatique.

En tant qu’étudiante en situation de handicap, j’ai pu bénéficier des aménagements d’études validées par la mission handicap et le SUMPS qui m’ont été d’une grande aide durant mon cursus universitaire. J’ai été accompagnée par la mission handicap de l’université de Strasbourg qui m’ont beaucoup aidée tout au long de ces trois années dans l’aménagement des examens et l’orientation vers des associations de handisport et de loisir. J’ai été aussi suivie par le S.E.V.E. – Service des études et de la vie étudiante  de l’UFR de mathématique et d’informatique qui se sont occupé de la recherche d’un assistant d’études. Grâce au S.E.V.E. j’ai pu aussi bénéficier de toutes les aménagements d’examens qui m’ont été attribuée : passer les examens dans une salle à part : le droit d’utiliser mon propre ordinateur pendant les épreuves.
Grâce à l’aide de la mission handicap et du S.E.V.E., et de tous mes enseignants, j’ai pu surmonter des difficultés liées à mon handicap visuel. Cette expérience au sein de l’université de Strasbourg est une réelle opportunité pour moi de profiter d’un enseignement de qualité pour approfondir mes connaissances dans le domaine de l’informatique, et continuer dans la voie à laquelle je me destine, celle de devenir une développeuse logiciel.

Études et vie étudiante
Commission pédagogique et Parcoursup

Interview de M. Nicolas Magaud, Président de la commission pédagogique.

Quel est le rôle du Président de la commission pédagogique au sein de la composante Mathématique et Informatique ?

La commission pédagogique a pour prérogatives l’étude des dossiers de candidature des étudiants souhaitant intégrer nos formations, et n’y ayant pas accès de droit. Pour chaque dossier, elle décide collégialement d’accepter ou non l’étudiant en question dans la filière qu’il demande.
Le rôle du président est de s’assurer du bon fonctionnement de cette commission, d’assister les collègues qui en expriment le besoin et de veiller au respect du calendrier.

La nouvelle application "Parcoursup" a-t-elle fondamentalement modifiée votre façon de travailler ?

La transition d’Admission post-bac vers “Parcoursup” s’est effectuée en douceur. Nous avons constitué une commission spécifique pour classer les dossiers des futurs bacheliers. Cette année, nous avons classé 1302 candidats par ordre de mérite. La nouveauté essentielle était la possibilité d’imposer des aménagements d’études aux futurs étudiants. Nous avons choisi d'allonger le parcours de certains étudiants, notamment ceux issus de bacs non scientifiques (en leur donnant donc 2 années universitaires pour faire leur L1, ce qui leur permet d’avoir moins de matières à travailler en parallèle).

Les étudiants étrangers souhaitant intégrer une de nos formations doivent passer par la procédure "études en France” de CampusFrance, pouvez-vous nous expliquer quel est ce mode de recrutement ?

Les étudiants, qui ne proviennent pas de l’espace européen, doivent postuler via l’organisation Campus France, qui relève du ministère des affaires étrangères. Les étudiants déposent un dossier à l’ambassade de France de leur pays de résidence, bénéficient d’un entretien avec des agents de Campus France. Les dossiers sont ensuite transmis aux universités, où ils sont évalués comme les autres par les commissions pédagogiques des composantes.

Et e-candidat ?

L’application e-candidat, que nous utilisons pour la première fois à Strasbourg cette année, permet une gestion complètement dématéralisée des dossiers de candidature des étudiants européens. La prise en main d’une nouvelle application prenant un peu de temps, le travail des membres de la commission a été plus soutenu, et surtout plus intense avec une période d’instruction des dossiers très courte par rapport aux années précédentes. Néanmoins, la commission de ce jour s’est bien déroulée, même si elle a été un peu plus longue que d’habitude.

En tout, vous traitez combien de dossiers ?

Nous avons traité 1302 dossiers dans Parcoursup, 2000 sur Études en France, et environ 3407 sur l’application e-candidat. Cela représente au total 6709 dossiers. La plupart des dossiers sont des candidatures dans les formations d’informatique. De plus, nous avons traité T dossiers de “demande d’admission préalable (DAP)” d’étudiants hors de l’espace européen  souhaitant débuter des études universitaires en France.

Pouvez-nous nous décrire la gestion d'une candidature type ?

Le dossier reçu est dans un premier temps validé administrativement par le service des études et de la vie étudiante. Ensuite le responsable de la filière concernée par la candidature étudie les différents éléments du dossier, notamment les relevés de notes les plus récents, le CV et la lettre de motivation du candidat. A l’issue de cette phase, il émet un pré-avis qui est transmise aux membres de la commission pédagogique. Enfin, la commission statue sur le dossier et choisit d’accepter ou non l’étudiant dans la formation demandée.